top of page
Prävention-Header.png

Prévention

Vaccination

La vaccination contre les HPV offre une protection efficace contre l'infection par certains types de virus et réduit ainsi le risque de développer ultérieurement un cancer du col de l'utérus, de la vulve, du vagin, de l'anus, de la bouche/du pharynx ou du pénis. Pour obtenir une protection optimale, la vaccination doit idéalement avoir lieu avant le premier rapport sexuel. 

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) et la Commission fédérale pour les vaccinations (CFV) recommandent la vaccination contre les HPV à tout.e adolescent.e de 11 à 14 ans. Les maladies liées aux HPV étant plus fréquentes chez les femmes, la vaccination est recommandée comme vaccination de base pour les filles et comme vaccination complémentaire pour les garçons. HPV Alliance Suisse s'engage pour une recommandation de vaccination de base indépendamment du sexe.

 

La vaccination contre les HPV peut également être utile dans certains cas pour les jeunes de 15 à 26 ans, en tant que rattrapage ou vaccination complémentaire.

 

Dans le cadre des programmes cantonaux de vaccination, la vaccination contre les HPV est gratuite pour toutes les personnes âgées de 11 à 26 ans, conformément à ces recommandations.

iStock-1293772846.jpg

Dépistage du cancer

Un dépistage régulier du cancer, également appelé screening, peut réduire le risque de cancer du col de l'utérus. Un examen régulier permet de détecter et de traiter à temps les modifications des tissus du col de l'utérus. 

 

Les expert.es et les professionnel.les recommandent un dépistage tous les trois ans, entre 21 et 70 ans. Cette recommandation s'applique également aux femmes qui ont été vaccinées, car le vaccin ne protège pas contre tous les HPV susceptibles de provoquer un cancer du col de l'utérus. 

 

Le frottis cervical (également appelé "frottis PAP" ou "frottis cervical") est actuellement la principale méthode de dépistage du cancer du col de l'utérus en Suisse et aussi la seule qui est remboursée par l'assurance de base. Au niveau international, le dépistage de la présence de virus HPV dits "à haut risque" (HPV screening) est recommandé. HPV Alliance Suisse s'engage avec ses partenaires pour que ce test soit à l'avenir pris en charge par l'assurance maladie.

 

Pour les autres types de cancers associés aux HPV, il n'existe pas de dépistage.

 

 

Safer Sex

Toute personne a le droit de vivre une sexualité épanouie - sans contrainte, discrimination, ni violence. 

Il est essentiel d’être bien informé et de savoir comment agir en matière de protection et de risques. Les préservatifs ne protègent pas complètement contre les infections à HPV. Les virus HPV peuvent également être transmis par les muqueuses non couvertes par le préservatif. Les règles du sexe à moindres risques (safer sex) protègent efficacement contre le VIH et réduisent le risque d’autres infections sexuellement transmissibles (IST) :

 

  • Sexe vaginal et anal avec préservatif 

  • Pour toute autre information : lovelife.ch

 

 

Avoir des rapports sexuels protégés signifie aussi prendre des mesures lorsque c’est nécessaire. Il peut s’agir de faire régulièrement des tests de dépistage du VIH et des IST, de se faire traiter en cas d’infection par le VIH ou une autre IST, et d’informer ses partenaires sexuel.les. Il est également recommandé de se faire vacciner contre les infections pour lesquelles il existe un vaccin comme les HPV et les hépatites A et B, et de faire des dépistages réguliers contre le cancer. 

Vous trouverez ici un aperçu des centres professionnels proches de chez vous pour obtenir des conseils ou de plus amples informations :  

iStock-698371916.jpg
bottom of page